La technique Irrigasc:
Des racines profondes comme assurance-vie pour l'arbre

Avantages

Croîssance et production
La gaine d'irrigation stimule la croissance des racines et donc de la partie végétative aussi. Avec ce système, les plantes sont plus vigoureuses, produisent plus tôt et sont plus résistantes.
Cette gaine d'irrigation permet une croissance continue des racines même à la mauvaise saison (climat tropical)

Quelques chiffres​1 :

Manguier : croît deux fois plus vite et production souvent doublée par rapport à une irrigation conventionnelle.

Manioc : rendement de 15t/ha (2500 pieds/ha) pour une consommation totale d'eau 320 m3 contre une production de   3 t/ha en culture traditionnelle en utilisant 10 fois plus d'eau.

Maraîchage : 600 gaines sur 0.3 ha produisent autant que la culture pluviale sur 4 ha, sans compter l'économie d'eau et de temps.

Résistance au stress
Elle rend les plantes plus résistantes, car les racines sont moins exposées aux facteurs défavorables dans les couches profondes du sol.
Les racines vont chercher l'eau en profondeur et la plante est beaucoup moins sensible à la sécheresse.
Elle favorise le stockage des réserves dans les racines
Maintien d'un faible taux de salure, même en utilisant de l'eau saumâtre.

Gain de temps
La gaine d'irrigation permet d'augmenter l'efficacité de l'irrigation, ce qui permet d'arroser moins souvent et avec de petite quantité
Ce système d'irrigation diminue le temps nécessaire au désherbage, puis que l'eau va en profondeur sans arroser les mauvaises herbes

Economie d'eau et d'engrais
Economie de 90% d'eau, d'engrais et de produits phytosanitaires
La gaine d'irrigation permet d'augmenter l'efficacité de l'irrigation d'un facteur 10 en conduisant l'eau aux racines et en hydratant en profondeur, tout en limitant l'évaporation.
Il en va de même pour les engrais et les produits chimiques qui sont utilisés de manière ciblée et économique.

Quelques chiffres1:

Eucalyptus : 10 fois moins d'eau : 2l/semaine contre 20l/semaine En climat aride (220mm/an), les arbres (3 ans) mesurent plus de 11m de haut et ont un diamètre de 15 cm au minimum.

Plantation d'agrumes : 23 fois moins d'eau : plantation de100 arbres/ha avec cette technique ont besoin de 27,5 m3 au lieu de 650 m3 en irrigation conventionnelle

Simplicité de mise en oeuvre
Mise en oeuvre simple et immédiatement opérationnelle car il suffit seulement d'un équipement léger

Projet durable
Ce système d'arrosage préserve les ressources en eau et en engrais, tout en augmentant la production agricole.

1Tropicultura, 2006, 24, 2, 120-123

Fonctionnement

Cette gaine conduit l'eau en profondeur tout en hydratant les racines.

Les engrais et les produits phytosanitaires sont aussi versés dans la gaine et se mélangent à l'eau d'arrosage pour être absorbés que par les racines.

Ainsi les racines suivent la gaine et s'enfoncent dans le sol verticalement, plutôt que de croître horizontalement.

Les racines poussent rapidement vers les niveaux humides profonds tout en absorbant l'eau et les engrais le long de la gaine. Ainsi l'arbre est indépendant au bout de 18 à 36 mois.

Les racines profondes sont protégées de la chaleur en été et se situent dans une zone plus humide. En hiver elles sont au contraire protégées du froid.

Le réseau racinaire est augmenté et il permet à l'arbre d'exploiter un volume plus important. et d'aller chercher des nutriments minéraux plus loin. La gaine d'irrigation favorise le stockage des réserves dans les racines.

La gaine d'irrigation stimule la croissance des racines ligneuses en apportant à la plante l'eau et les sels minéraux. La plante pousse plus vite et produit plus vite. Elle conduit les racines dans les couches profondes du sol où la température est constante et permet ainsi une croissance continue des racines, même pendant la mauvaise saison.

Elle rend les plantes plus résistantes, notamment face à la sécheresse et aux dérèglements climatiques, car les racines sont moins exposées aux facteurs défavorables dans les couches profondes du sol.


Informations techniques








Cette technique est appelée technique d'irrigation par semi-conduite verticale.
Cette conduite semi-perméable est un manchon, une sorte de chaussette en polyétylène plantée verticalement dans la terre à côté de la plante.

La gaine se compose de deux parties : un réservoir (1 l. de capacité) et un manchon, qui mesure 9 cm de diamètre, perforé de plusieurs trous sur un côté (gaine arboricole) ou plusieurs côtés (gaine maraîchère). Une gaine d'arboriculture pèse environ 60g.

Il existe 2 sortes de gaines :

  • La gaine d'arboriculture de 0,9 m de longueur
  • La gaine maraîchère de 0,45 m de longueur.

Il est possible de raccourcir la longueur soi-même.

Le manchon est en polyétylène et se dégrade lentement dans le sol en se fragmentant (selon les conditions du sol).
Le réservoir (PEHD) peut être réutilisé avec un autre manchon.

Planter des arbres avec  la technique Irrigasc

Ce système d'irrigation se prête très bien aux plantation d'arbres  fruitiers, de bois d'oeuvre ou à la reforestation intensive (avec arrosage) notamment sur des terrain perméable (sableux, humique, etc...) sous un climat tropical avec une saison sèche marquée (meilleure efficacité), un climat méditerannéen, un climat tempéré ou encore continental.


Voir les étapes de plantations


Faire du maraîchage avec Irrigasc

Cette technique d'irrigation peut aussi être utilisée pour cultiver des légumes.
Dans ce cas, la gaine est plus courte. Elle mesure environ 50 cm de longueur et est pourvue du même réservoir. Les trous pour l'irrigation sont situés à 360° autour de la chaussette (partie transparente sous terre) pour arroser les plantes de tous les côtés.

Les plants de maraîchage sont disposés tous les 120° autour de la gaine, à une distance de 8-10 cm de la gaine. La disposition des plants et la densité des gaines dépend du type de culture. Il est important de respecter les règles de culture de chaque plantation (espace, saison de culture, etc...)


La gaine maraichère permet d'économiser l'eau de manière spectaculaire dans les pays tropicaux.

Concrètement, pour des tomates:
On plante trois plants de tomates autour de chaque gaine (voir les informations techniques), ainsi on utilise qu'un litre d'eau pour 3 plants!
De plus on est sûr que l'eau va dans le sol et ne s'évapore pas.
D'autre part, il est facile de mettre l'engrais directement dans le réservoir, puis de mettre de l'eau. On peut ainsi réduire la dose d'engrais.
Enfin, les plantes sont espacées et on minimise les problèmes liés à l'ombrage moins, du fait de l'utilisation des gaines.Ainsi on gagne énormément de temps et d'argent.

Rotation des cultures et gaines d'irrigation

Etant donné que les gaines de maraîchage sont fixes, il est important de pratiquer la rotation des cultures autour des gaines et de mettre du compost pour nourrir le sol.

Voir les étapes de plantation


Un peu d'histoire

Cette gaine a été inventée par Jacques Gasc au Sénégal (Dakar).

Avec ce système, il a eu plus de 90% de réussite pour la plantation d'arbres (manguier, anacardier notamment) au Sahel.

Au Sénégal où plusieurs centaines de milliers d'arbres ont déjà été plantés avec cette technique. On constate que les plantes poussent plus vite et fructifient plus vite que les plantations avec une irrigation en surface.


Un système simple et durable



Actuellement beaucoup d'eau, d'engrais et de produits chimiques sont gaspillés dans le maraîchage intensif et l'arboriculture.

L'eau s'évapore sans servir à la plante et les engrais polluent l'environnement.

De plus avec l'arrosage automatique et intensif, les plantes gardent leurs racines en surface et sont plus sensibles aux conditions changeantes de leur environnement.

​Ce système d'irrigation  prend soin des racines des plantes et les fortifie en les guidant en profondeur.
Il permet aussi d'économiser eau et engrais puisque l'on arrose directement dans le réservoir.

Restaurer la planète

Vous avez des questions ?

Contactez-nous pour avoir des informations plus précisescontact

Dégradation de la gaine d'irrigation



La biodégradabilité du manchon en PE (Polyétylène) a été sujet de nombreuses études.
CompoVerde ne le considère pas comme biodégradable. A long terme, le PE est fragmenté en petits morceaux qui vont être dégradés lentement par certains microrganismes du sol, cela dépend des conditions chimiques du sol.​​​
Concrètement, lorsqu'une gaine est mise en terre, elle va se fragmenter à la surface du sol en trois ans au niveau de la jointure du réservoir.

Une gaine en PE ne pollue pas le sol à long terme car elle est constituée de carbone et d'hydrogène.
Le réservoir en PEHD est plus solide et peut être réutilisé pour d'autres plantations en commandant des manchons.

Commander des gaines