Restaurer la planète

La plantation d'arbres permet de restaurer notre cadre de vie, ce qui bénéficie à la société, à l'environnement et à l'économie.

Planter des arbres en vue de l'agroforesterie permet d'augmenter les revenus pour les populations rurales. Il donne ainsi du travail aux populations rurales et ralentit l'exode rural.En effet les arbres nous fournissent de l'énergie, de la nourriture et des matières premières.

Les arbres tempèrent le climat et filtrent l'air, régulent le cycle de l'eau et la dépolluent, fertilisent le sol et stockent le CO2 lors de leur croissance (...la déforestation est responsable de 20% des émissions de CO2....)

CompoVerde participe à l'économie verte, celle qui restaure la planète et assure des revenus à l'homme.
Les arbres produisent des matières premières renouvelables qui sont utilisables dans de très nombreux domaines.

La plantation d'arbres offre plus de résilience à l'humanité face aux aléas climatiques.

Les arbres ont un effet bénéfique sur la société

En zone urbaine, la plantation d'arbres augmente le sentiment de bien-être de la société, diminue la criminalité et la dépression.
Elle permet de garder le lien Homme-Nature en ville.
Elle augmente aussi la valeur des maisons et diminue le bruit, la pollution et enrichit l'environnement (sens, biodiversité, fruits, paysage, etc...).


En zone rurale, la plantation d'arbres et l'agroforesterie permet d'augmenter les revenus pour les populations rurales. Il donne ainsi du travail aux populations rurales et ralentit l'exode rural.En effet les arbres fournissent de l'énergie (granulés, huiles), une nourriture saine et diversifiée pour les marchés locaux ou internationaux et des matières premières (bois d'oeuvre, matière première pour l'industrie)

Un exemple concret...dans la zone sahélienne, la plantation d'arbres fruitiers (manguiers, anacardiers, etc...) assure une récolte abondante et donc une source de subsistance bienvenue. Les surplus peuvent être vendus, ce qui augmente le revenu des populations rurales. Elle permet ainsi de freiner l'exode rural.

Au Sénégal où plusieurs dizaines de milliers d'arbres fruitiers ont été plantés le résultat est visible le long des routes où les paysans vendent leur fruits.

La géo-intelligence au service de la planète


Le climat, l'eau, le sol et les arbres sont interdépendants: en replantant des arbres, on agit sur les trois autres composantes.

Planter des arbres est une méthode simple de géo-intelligence pour recréer un équilibre naturel dégradé. Elle permet de recréer des stocks de carbone dans le sol, de faire revenir les pluies et de tempérer le climat grâce à la photosynthèse. Elle a pour but de restaurer l'équilibre des écosystèmes.


Restaurer le cycle de l'eau

Les précipitations ont baissé dans de nombreux pays en raison de la déforestation. En effet à proximité d'une forêt, le climat est plus humide et plus frais. à cause de la transpiration des végétaux. Les végétaux régulent l'humidité en retenant les précipitations.


Le cycle de l'eau peut être restauré en préservant les forêts et les milieux.

L'Etat de New-York a choisi de gérer son bassin de captage de l'eau potable en appliquant une agriculture biologique et en gérant durablement les forêts, plutôt que d'investir dans des installations de traitement de l'eau aux coûts plus importants.

Par exemple, les arbres utilisent les engrais lessivés qui sont présents en profondeur grâce à leur racines.


S'adapter aux dérèglements climatiques

Les dérèglements climatiques vont induire des changements différents selon les régions, mais certains facteurs vont plus affecter les arbres:

  • Une augmentation des températures moyennes, il faut donc favoriser l'enracinement en profondeur pour protéger l'arbre des fortes températures.


  • Une augmentation des sécheresses estivales, donc les arbres qui ont un système racinaire mieux développé, résisteront mieux.


  • Une pluviosité d'intersaison plus forte, donc il faut favoriser l'infiltration de l'eau dans le sol par la plantation d'arbres
  • Une fréquence plus élevée des tempêtes, d'où le besoin de favoriser l'enracinement des arbres.
Dans tous les cas, il y aura plus d’événements extrèmes !​


"Les racines profondes sont l'assurance-vie de l'arbres en cas de sécheresse!"

Restaurer le sol

Un tiers des terres cultivables ont été abandonnées du fait de leur surexploitation, puis de leur dégradation. Ces terres peuvent être restaurées en replantant des arbres. Ceux-ci vont nourrir la faune du sol et redonner de la matière organique dans le sol. Ainsi des surfaces inutilisables aujourd'hui vont pouvoir avoir un effet positif sur la planète et sur l'homme.

On considère que la nature a besoin de 500 ans pour fabriquer 25 mm de sol. Pour cela, le sol a besoin d'être protégé de l'érosion par la végétation.


Depuis 40 ans, un tiers des terres cultivables ont été abandonnées en raison de la désertification et de l'érosion, soit plus de 6 millions de kilomètres carrés (10 fois la surface de la France).

Ces terres peuvent être restaurée grâce à cette technique en replantant des arbres. Grâce à l'homme, le désert peut donc reverdir et le carbone de l'atmosphère peut être restocké.

Cela permet aussi de recréer de la biodiversité, mais aussi de stopper l'érosion et de faire revenir l'humidité localement.


Restaurer la biodiversité

La biodiversité joue un rôle-clé dans les équilibres naturels. Replanter des arbres de différentes espèces en privilégiant les espèces indigènes va restaurer la biodiversité.


Réduire la pollution de l'air

La plantation d'arbres permet d'améliorer la qualité de l'air en filtrant les polluants, notamment en ville, mais fait aussi barrage aux poussières liées aux activités humaines ou aux aléas climatiques.


Réduire le gaspillage

L'utilisation de l'eau et des engrais de manière efficace en agriculture est une enjeu crucial pour l'avenir de l'humanité.

L'eau douce se fait de plus en plus rare et est souvent mal utilisée, sous les climats chauds, une grandes partie est perdue par évapotranspiration. De plus les engrais coûtent cher et polluent l'environnement.

On peut faire du maraîchage sans gaspiller l'eau et l'engrais avec les gaines d'irrigation !
On utilise 3 litres d'eau par semaine/par gaine, ce qui est tout à fait raisonnable, car les pertes par évapotranspiration sont négligeables, puisque l'eau s'enfonce en sous-sol.

Les engrais sont mis directement dans le réservoir avec l'eau d'arrosage.

CompoVerde insiste sur le fait d'utiliser du compost comme engrais et de faire des rotations de culture, puisque les gaines sont inamovibles.

La plantation d'arbres avec des gaines d'irrigation économise aussi l'eau et les engrais durant la phase d'irrigation, mais ensuite ce système produit des arbres autonomes qui utilisent l'eau et les minéraux présent en profondeur.